Chargement...
Votre Guide dans le Monde Complex de l'Inflation
11 moiss passé par Adrian Müller

Inflation Expliquée : Qu'est-ce que c'est et Comment la Contrôler

Le paysage financier est souvent parsemé de complexités, et parmi les plus déroutantes figure l'inflation. Phénomène aux implications mondiales, l'inflation est essentielle à comprendre pour ceux qui s'intéressent à l'économie, aux finances, ou simplement pour comprendre leur pouvoir d'achat. Cet article éclairera les subtilités de l'inflation, comment elle est mesurée et gérée, et explorera les différents types qui peuvent survenir. De plus, il présentera quelques cas extrêmes d'inflation tirés de l'histoire mondiale.

Introduction à l'Inflation

En termes simples, l'inflation est une augmentation progressive des prix des biens et des services, ce qui entraîne la dépréciation du pouvoir d'achat de la monnaie. Le rythme auquel le pouvoir d'achat se détériore est généralement reflété dans l'augmentation moyenne des prix d'un ensemble sélectionné de biens et de services sur une durée spécifiée. Lorsqu'elle est exprimée en pourcentage, elle indique qu'une unité de monnaie achète désormais moins que ce qu'elle pouvait acheter auparavant. L'inverse de l'inflation est la déflation, qui se produit lorsque les prix diminuent, augmentant ainsi le pouvoir d'achat.

Décoder l'Inflation

Si le suivi des modifications de prix des articles individuels dans le temps peut être simple, les besoins humains vont au-delà d'un ou deux produits. Pour une vie confortable, les individus ont besoin d'un vaste assortiment de produits divers, comprenant des produits de première nécessité tels que les céréales, le carburant, les métaux, ainsi que des services publics tels que l'électricité et les transports, et des services tels que les soins de santé et les divertissements.

L'inflation cherche à mesurer l'effet cumulatif des variations de prix pour une gamme aussi variée de biens et de services. Elle offre une représentation numérique unique de l'augmentation du niveau des prix des biens et des services dans une économie au fil du temps.

Le coût de la vie du grand public est directement influencé par la hausse des prix, car cela compromet le pouvoir d'achat de l'argent, ce qui peut à son tour ralentir la croissance économique. Le point de vue dominant parmi les économistes est que l'inflation persistante se produit lorsque la croissance de l'offre monétaire d'un pays dépasse la croissance économique.

La Genèse de l'Inflation

La racine de l'inflation réside dans une augmentation de la masse monétaire, qui peut se manifester par divers mécanismes dans l'économie. La masse monétaire d'une nation peut être augmentée par les autorités monétaires via :

  • L'impression et la distribution de davantage d'argent à ses citoyens.
  • La dévaluation légale (diminution de la valeur) de la monnaie légale.
  • La création de nouvelle monnaie sous forme de crédits de compte de réserve par le système bancaire par l'achat d'obligations d'État auprès des banques sur le marché secondaire (la méthode la plus répandue).

Dans chacun de ces scénarios, la monnaie perd son pouvoir d'achat. Les façons dont cela entraîne l'inflation peuvent être regroupées en trois types : inflation par la demande, inflation par les coûts et inflation intégrée.

Inflation par la Demande

Lorsqu'une augmentation de la masse monétaire et du crédit stimule la demande globale de biens et de services à augmenter plus rapidement que la capacité de production de l'économie, une inflation par la demande se produit. Cette augmentation de la demande entraîne une augmentation des prix.

Lorsque les individus ont plus d'argent, ils sont susceptibles de se sentir positifs et de dépenser davantage, faisant ainsi augmenter les prix. Cela engendre un écart entre l'offre et la demande, avec une demande élevée et une offre moins flexible, ce qui entraîne des prix plus élevés.

Inflation par les Coûts

L'inflation par les coûts est la conséquence d'augmentations de prix qui se propagent aux intrants du processus de production. Lorsque des ajouts de masse monétaire et de crédit sont orientés vers des marchés de matières premières ou d'autres actifs, les coûts de tous types de biens intermédiaires augmentent. Cela est particulièrement évident lorsque qu'un choc économique négatif affecte l'offre de matières premières clés.

Cette situation se traduit par des coûts plus élevés pour le produit ou le service fini, ce qui entraîne une augmentation des prix à la consommation. Par exemple, lorsque la masse monétaire est étendue, cela crée une flambée spéculative des prix du pétrole, ce qui entraîne une augmentation des coûts de l'énergie. Cela peut contribuer à une augmentation des prix à la consommation, ce qui se reflète dans différentes mesures de l'inflation.

Inflation Intégrée

L'inflation intégrée est liée aux attentes adaptatives - l'idée que les gens anticipent que les taux d'inflation actuels se maintiendront à l'avenir. Au fur et à mesure que les prix des biens et des services augmentent, les gens peuvent s'attendre à une hausse continue dans le futur au même rythme. En conséquence, les travailleurs peuvent demander des salaires plus élevés pour maintenir leur niveau de vie. Leurs salaires accrus entraînent une augmentation du coût des biens et des services, déclenchant une spirale des salaires et des prix qui se poursuit car un facteur en induit un autre.

Comprendre les Indices des Prix

Selon l'ensemble choisi de biens et de services utilisés, différents paniers de biens sont calculés et suivis en tant qu'indices des prix. Les indices des prix les plus couramment utilisés sont l'Indice des Prix à la Consommation (IPC) et l'Indice des Prix de Gros (IPG).

Indice des Prix à la Consommation (IPC)

L'IPC est une mesure qui examine la moyenne pondérée des prix d'un panier de biens et de services, répondant principalement aux besoins des consommateurs, y compris le transport, l'alimentation et les soins médicaux.

L'IPC est calculé en prenant en compte les variations de prix pour chaque élément du panier prédéfini de biens, puis en les moyennant en fonction de leur poids relatif dans l'ensemble du panier. Les prix pris en considération sont les prix de détail de chaque article, tels qu'ils sont disponibles à l'achat par les citoyens individuels.

Les variations de l'IPC sont utilisées pour évaluer les changements de prix liés au coût de la vie, ce qui en fait l'une des statistiques les plus fréquemment utilisées pour identifier les périodes d'inflation ou de déflation. Aux États-Unis, le Bureau of Labor Statistics (BLS) publie l'IPC mensuellement et le calcule depuis 1913.

Indice des Prix de Gros (IAP)

Une autre mesure populaire de l'inflation est l'IAP. Il mesure et suit les changements de prix des biens à des niveaux antérieurs au niveau de détail.

Bien que les éléments de l'IAP puissent varier d'un pays à l'autre, ils incluent principalement des articles au niveau du producteur ou du grossiste. Par exemple, il inclut les prix du coton pour le coton brut, le fil de coton, les tissus de coton gris et les vêtements en coton.

Bien que de nombreux pays et organisations utilisent l'IAP, beaucoup d'autres, dont les États-Unis, utilisent une variante similaire appelée indice des prix à la production (IPP).

Indice des Prix à la Production (IPP)

L'IPP est une série d'indices qui mesure le changement moyen des prix de vente reçus par les producteurs nationaux de biens et de services au fil du temps. L'IPP mesure les changements de prix du point de vue du vendeur, contrairement à l'IPC, qui mesure les changements de prix du point de vue de l'acheteur.

Dans toutes les variantes, il est possible que la hausse du prix d'un composant (par exemple, le pétrole) neutralise dans une certaine mesure la baisse du prix d'un autre composant (par exemple, le blé). Dans l'ensemble, chaque indice représente la variation moyenne des prix pondérée pour les éléments donnés, applicable à l'ensemble de l'économie, à un secteur donné ou à un niveau de produits donné.

Comment Mesurer l'Inflation

Les variantes d'indices de prix, comme celles mentionnées ci-dessus, peuvent être utilisées pour calculer la valeur de l'inflation entre deux mois (ou années) spécifiques. Bien que de nombreux calculateurs d'inflation prêts à l'emploi soient accessibles sur différents portails et sites Web financiers, comprendre la méthodologie sous-jacente est essentiel pour garantir la précision. La formule mathématique pour calculer le taux d'inflation est la suivante :

Taux d'Inflation en Pourcentage = (Valeur Finale de l'Indice CPI ÷ Valeur Initiale de l'Indice CPI) x 100

Par exemple, pour déterminer comment le pouvoir d'achat de 10 000 $ a changé entre septembre 1975 et septembre 2018, on peut localiser les données de l'indice des prix sous forme tabulaire sur divers portails. À partir de ce tableau, en utilisant la formule ci-dessus, le taux d'inflation en pourcentage serait : (252.439 ÷ 54.6) x 100 = 462,14 %. Les 10 000 $ initiaux se sont inflatés à 46 214 $, ce qui est le montant dont vous auriez besoin en septembre 2018 pour acheter le même panier de biens et de services que ce que 10 000 $ pouvaient acheter en septembre 1975.

L'inflation n'affecte pas tout de manière égale. Par exemple, les prix des articles tels que les voitures neuves, les ordinateurs et de nombreux appareils électroniques ont en réalité diminué avec le temps, par rapport au taux d'inflation global.

Contrôle de l'Inflation

Comme indiqué précédemment, l'inflation est principalement contrôlée par la banque centrale d'un pays et sa politique monétaire. Selon le Fonds monétaire international (FMI), les banques centrales de plus de 90 % des économies avancées du monde sont engagées à des objectifs d'inflation clairement établis (ou prescrits).

Les outils de politique monétaire comprennent les opérations sur le marché ouvert, les installations de prêt des banques centrales, les exigences en matière de réserves et la fixation des taux d'intérêt, y compris celui du taux des fonds fédéraux de référence.

Une banque centrale pourrait, par exemple, réduire la masse monétaire et augmenter les taux d'intérêt pour resserrer la base monétaire et freiner l'inflation. À l'inverse, elle pourrait augmenter la masse monétaire et baisser les taux d'intérêt pour stimuler la croissance économique et réduire le chômage, même au risque d'une inflation plus élevée.

De nombreux gouvernements ont mis en place des politiques telles que les contrôles des salaires et des prix pour lutter contre l'inflation, souvent avec un succès limité.

Exemples Extrêmes d'Inflation

L'hyperinflation se produit lorsque les prix des biens et des services augmentent de plus de 50 % par mois. À ce rythme, un pain pourrait coûter un montant le matin et un montant supérieur l'après-midi.

L'exemple le plus célèbre d'hyperinflation est le Zimbabwe moderne. En novembre 2008, son inflation a atteint un taux astronomique de 89,7 sextillions pour cent par mois. Le gouvernement a alors déclaré l'inflation illégale. En 2009, il a abandonné sa monnaie. À ce moment-là, 1 dollar américain valait 35 quadrillions de dollars zimbabwéens.

Un autre exemple célèbre d'hyperinflation s'est produit en Allemagne après la Première Guerre mondiale. Le traité de Versailles a imposé des réparations importantes à l'Allemagne. Le gouvernement a ensuite imprimé plus d'argent pour payer la dette. Cela a entraîné une inflation, mais les salaires des gens n'ont pas suivi. En novembre 1923, le taux d'hyperinflation était de 3,25 milliards pour cent par mois.

La peur de l'hyperinflation limite souvent les gouvernements à émettre de l'argent neuf pendant une récession, même lorsque la menace de déflation est plus grande. La déflation est une baisse du niveau général des prix des biens et des services. Cela peut également entraîner une spirale déflationniste.


  • Partager cet article
Adrian Müller
Adrian Müller
Auteur

Adrian Müller est un analyste financier chevronné et un écrivain passionné. Il a passé plus d'une décennie à naviguer dans le labyrinthe de la finance, perfectionnant son expertise en matière d'investissement, d'économie et d'analyse de marché. Adrian est connu pour ses commentaires perspicaces sur les stratégies d'investissement et pour son regard aiguisé dans l'identification des éventuels changements de marché. Ses spécialités comprennent les actions, les ETF, l'analyse fondamentale et technique, ainsi que l'économie mondiale. En dehors du monde de la finance, Adrian aime la course à pied longue distance et explorer les cuisines du monde. Chez Investora, Adrian propose des articles approfondis qui guident les nouveaux investisseurs et les investisseurs chevronnés vers des décisions d'investissement éclairées et réussies.


Découvrez d'autres articles connexes